Retour à l’accueil

Lexique

Abbaye
Monastère placé sous la direction d’un abbé ou d’une abbesse. La communauté religieuse d’hommes ou de femmes vivant dans le monastère.
Abréviation
Système employé par les copistes pour gagner de l’espace et de la vitesse. On peut distinguer : l’abréviation par suspension (suppression de la fin d’un mot), par contraction (suppression d’une ou plusieurs lettres à l’intérieur d’un mot), par lettres suscrites (suppresion de lettres à l’intérieur d’un mot, les dernières lettres étant écrites à un niveau plus élevées que les premières, à droite), par signes spéciaux, ainsi que des abréviations propres à certains mots (pronoms, prépositions).
AlcuinAlcuin
Alcuin était un savant et religieux anglais, conseiller de Charlemagne, et nommé par ce dernier artisan de la réforme de l’écriture. Il fut à la tête de la plus grande école de l'Empire carolingien : l'Académie palatine. Abbé de Saint-Martin-de-Tours, c'est sous son égide que la caroline trouva sa forme définitive : c'est la « caroline de Tours ».
Allégorie
Expression d’une idée par une figure concrète.
Antiphonaire
Recueil des chants pour les offices religieux.
Art gothique
Expression employée par les humanistes italiens de la Renaissance pour désigner avec mépris toute la période artistique de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge.
Basane
Peau de mouton utilisée en reliure.
Écriture bâtardeBâtarde
L’écriture bâtarde, développée dur le modèle d’écriture latine cursive, apparaît au XVe siècle dans les manuscrits français, romans, chroniques royales ou princières, destinés à l’aristocratie. C’est une écriture manuscrite intermédiaire dérivée de la gothique cursive des XIIIe et XIVe siècles. Elle est caractérisée par un tracé lourd, à jambages pleins et aux liaisons arrondies, légèrement incliné, qui oppose de manière contrastée les traits fins et épais, et enjolive les extrémités des lettres.
Bénédictins
Religieux appartenant à l’ordre de saint Benoît.
Bible
Recueil des Saintes Écritures comprenant l’Ancien et le Nouveau Testament.
Bréviaire
Livre liturique comportant les prières, psaumes, hymnes que le prêtres catholiques doivent lire selon le calendrier et à certaines heures.
Calligraphie
Le mot calligraphie provient du grec καλλος (beau) et γραφειν (écrire), soit « la belle écriture » ou « l’art de bien écrire ». La calligraphie est l’art de bien former les caractères d’écriture. Presque toutes les civilisations qui pratiquent l’écriture ont développé un art de la calligraphie. Toutefois, certaines d’entre elles l’ont élevé à un statut spécial en fonction de contextes historiques ou philosophiques particuliers.
Calligraphie arabe
L'utilisation de l'écriture comme un art est l'une des composantes les plus caractéristiques de l'art islamique. Le représentation du visage de Dieu ou celui du Prophète étant interdite, la calligraphie devint l’élément décoratif essentiel des mosquées et autres monuments. Langue de la révélation coranique, l’arabe et son écriture se diffusent très rapidement dans tout le monde islamique : le Coran est recopié, et l'écrit devient un des principaux moyens de diffusion du message religieux. La calligraphie arabe possède donc une triple fonction : religieuse, utilitaire et ornementale.
Calligraphie chinoise
Fondement de l'art chinois au sens moderne du terme, l’écriture chinoise est une transcription directe de la pensée sans l'intermédiaire des sons : alors que l’écriture latine se caractérise par son uniformité et son conformisme, la calligraphie chinoise exprime essentiellement la sensibilité de l’artiste. La technique calligraphique chinoise requiert l'utilisation du pinceau de bambou chinois, du papier de riz, du bâtonnet d'encre et de la pierre à broyer l'encre. Aucun repentir ou correction, aucun rajout ne sont permis par l'utilisation de l'encre de Chine.
Calligraphie latine
Indissociable de l'histoire de l'écriture en Europe, la calligraphie latine est basée sur l'alphabet latin des Romains. En évolution constante, elle a connu la création de nouvelles lettres (le V et le J), les espaces entre les mots et la ponctuation, l'emploi des majuscules et de titrages à partir des lettres décorées en y associant souvent l'enluminure ou l'illustration. L’invention de l'imprimerie par Gutenberg signifie la fin des manuscrits dans les livres. Elle a cependant continué d’être enseignée à l'école jusqu’au milieu du XXe siècle avec l’écriture à la plume fine, ses pleins et ses déliés, sur la base d'une ronde ou d'une anglaise simplifiées. La machine à écrire, le stylo à bille puis le traitement de texte l’ont fait disparaître définitivement de la vie courante. Mais elle reste l’objet d’une recherche graphique très active et si elle est détrônée par la typographie, elle sert souvent d'inspiration à celle-ci.
Écriture quadrataCapitale
Écriture calligraphique majuscule née de l’écriture commune romaine à la fin de l’Antiquité, encore appelée capitale quadrata en raison de la forme presque carrée des lettres. De hauteur égale, elles paraissent tracées entre deux lignes parallèles, dont seuls dépassent F et L de la ligne supérieure. Considérée à l’époque carolingienne comme écriture de luxe, elle sert à la transcription des passages les plus précieux des livres liturgiques ou bibliques.
minuscule carolineCaroline
La minuscule caroline est une écriture apparue au VIIIe siècle sous l'impulsion de Charlemagne, dans l'école palatine tenue par Alcuin, puis elle se répand depuis Saint-Martin-de-Tours. Elle présente des formes rondes et régulières qui la rendent plus facile à lire et à écrire que la minuscule mérovingienne, ce qui assure sa renaissance au XVe siècle, sous la forme de l'écriture humanistique lorsque des humanistes florentins l'ont redécouverte et préférée à l'écriture gothique qu'ils jugeaient artificielle et illisible.
Demi-onciale
Voir : sem-onciale.
Enluminure
Le mot enluminure provient du latin illuminare qui signifie : éclairer, mettre en lumière. Jadis, le terme s'appliquait aux lettres ornementales majuscules (lettrines) dessinées en rouge sur les manuscrits ; puis le mot a désigné également les petites scènes peintes sur d'autres objets que les manuscrits.
Gothique
L’écriture gothique est une forme d’écriture de l'alphabet latin apparue à la fin du Moyen Âge. Une forme de cette graphie est parfois appelée « lettre noire » (black letter en anglais). Caractères gothiques et caractères romains ont longtemps été en concurrence, notamment en Allemagne. L’écriture gothique est plus spécialement employée pour la copie des livres liturgiques et des manuscrits en latin. Elle est caractérisée par un allongement des formes rondes, la brisure des jambages des lettres et un trait d’attaque marqué au sommet des hampes qui leur donne parfois un aspect fourchu.
Écriture humanistiqueHumaniste ou humanistique
À l’époque de la renaissance italienne, parallèlement à l'écriture gothique, le XVe siècle voit le développement d'un style d'écriture dit humaniste, inspirée de la minuscule carolingienne, utilisée pour des textes classiques. Sa version ronde et cursive sert de modèle aux premiers imprimeurs italiens, et c’est sous cette forme que ce type d’écriture se répandit dès lors en Europe. Reproduite dans les caractères bas de casse de l’imprimerie, c’est elle que nous lisons quotidiennement dans nos journaux.
Écriture mérovingiennMérovingienne
Type d’écriture cursive issue de l’écriture romaine, en usage au VIIe siècle. Les lettres sont très resserrées les unes contre les autres, étroites et d’inégale longueur. Cette écriture se caractérise par des hampes inférieures et supérieures d’une longueur démesurée et empiètant souvent sur les lignes voisines, ce qui la rend difficilement lisible. Elle fut détrônée par la caroline.
Écriture oncialeOnciale
Écriture calligraphique de l'écriture commune romaine dérivée de la capitale dont elle se distingue par le caractère arrondi de ses lettres. À l’origine, l’onciale romaine se composait de lettres de grande taille, mesurant une once (environ 2,4 cm). Employée à partir du IVe siècle, elles est mieux adaptée à la plume car moins anguleuse que la capitale. Remplacée par la caroline, elle restera cependant en usage jusqu'au XIIIe siècle pour tracer les débuts de livres ou de chapitres. Elle est aujourd'hui très appréciée des calligraphes.
Sculpture sur bois
La sculpture est une œuvre que l'on obtient en retirant de la matière. Le bois est très probablement le premier matériau utilisé pour la sculpture. Il ne reste malheureusement aucune trace des œuvres du passé lointain car le bois ne résiste pas aux outrages du temps.
Éciture semi-oncialeSemi-onciale (ou demi-onciale)
Type d'écriture issue de la cursive romaine. Elle est formée de lettres grandes et larges, mais elle se distingue de l’onciale par le fait que la semi-onciale est une écriture minuscule empruntant les formes de ses lettres à la cursive, alors que l’onciale est une écriture majuscule.
Atelier d’art La Feuille d’Acanthe   •   Enluminure - Calligraphie - Sculpture
Formation professionnelle - Cours de loisirs   •   Boutique vente en ligne de fournitures beaux-arts   •   Nous contacter
Retour à l’accueil